Pourquoi notre taux d’attention est-il en train de baisser ?

Aujourd’hui, nous allons parler du taux d’attention qui baisse. Force est en effet de constater que ces dernières années, le taux d’attention a diminué chez la plupart des individus, impactant sur leur productivité professionnelle, studieuse et même de la vie quotidienne. Dans cette vidéo, je vais vous dire pourquoi. 

Depuis les quinze dernières années, les chercheurs ont remarqué que la plupart des gens ont de vraies difficultés à se concentrer sur une activité qui demande une attention particulière telle que la lecture d’un texte d’une certaine longueur, le visionnage d’une vidéo d’une certaine durée, voire la cuisine d’une recette d’une certaine complexité.

Quelles en sont les causes ? 

Les causes de cette baisse de l’attention sont d’origine neurologique. Dans un monde où nous sommes surchargés d’informations, notre cerveau sature, incapable de traiter toutes les informations qui lui tombent dessus. Depuis la pub sur YouTube au dernier post Facebook d’un ami en passant par le nouvel e-mail entrant d’un collègue, notre cerveau n’en peut plus. Cette difficulté du traitement de l’information par le cerveau, provoquée par les surcharges informationnelles qu’il subit au quotidien, génère une baisse de sa capacité d’attention.

Deux principaux facteurs entrent aussi en jeu :

  1. Le premier, très important, est le manque de sommeil. Notre génération actuelle accorde de moins en moins d’importance au sommeil, qui est pourtant un élément crucial pour la santé de notre cerveau, et de notre organisme en général. La norme du sommeil chez un enfant est d’environ 10 heures par nuit. Chez l’adolescent, elle diminue un peu et passe à environ 8 heures par nuit. Quand on devient adulte, avec plus de responsabilités et donc plus de fatigue, la norme pour un temps de sommeil optimal est de 9 heures par nuit. Elle passe ensuite à 5 heures par nuit chez les seniors, c’est-à-dire ceux qui ont plus de soixante ans. Plus le temps de sommeil baisse en-dessous de la norme biologique en fonction de l’âge, plus la capacité de concentration du cerveau baisse également. Nous l’avons sûrement tous déjà vécu, nous nous sentons moins éveillés et sommes moins vigilants dans la journée après un manque de sommeil la nuit. Ce manque de vigilance se traduit parfois par un manque d’attention même à des choses évidentes qui en temps normal n’échappent pas à notre attention.
  2. Le second facteur majeur est l’agglutinement aux écrans de smartphone. Comme vous l’auriez peut-être déjà entendu ailleurs, la lumière bleue des écrans de téléphone a des effets ravageurs sur nos neurones. Pourtant, selon une étude des cabinets Deloitte, un quart des Français consulte au moins 25 fois par jour leur smartphone. L’effet ravageur sur le plan neurologique est pire si l’on passe une grande partie de ses nuits où l’on devrait être déjà être reposé dans les bras de Morphée à défiler le long des dernières publications Facebook et Twitter de ses amis ou à se taper des vidéos gags sur YouTube pendant des heures. Votre corps peut dormir, mais votre cerveau ne dort pas. Il ne se repose donc pas. Affectant vos neurones, ce manque de repos de votre cerveau impacte la qualité de votre capacité cérébrale à vous concentrer sur des tâches que vous aurez à faire le lendemain. 

Quels sont les effets sur le processus d’apprentissage ?

L’attention est la base de l’apprentissage. Vous pouvez lire 5 pages web d’une thématique d’études sur la communication digitale, participer à 2 heures de visioconférence sur les dernières tendances e-marketing ou encore regarder 1h30 de vidéo d’un master class sur les nouvelles méthodologies de vente en e-commerce, si votre attention n’est pas au rendez-vous, vous n’aurez rien appris. Aucune information utile n’aura été retenue par votre cerveau. Et pourtant si vous avez décidé de vous mettre à lire ces pages, à participer à cette visioconférence ou à regarder cette vidéo de master class, c’est parce que vous aviez eu la soif d’apprendre. Il est donc primordial de commencer le processus d’apprentissage par l’amélioration de la qualité de votre attention afin de tirer parti du précieux temps que vous avez consacré à apprendre. 

Quelles sont les quatre astuces pour améliorer la qualité de votre attention ?

  1. La première astuce c’est de commencer par mieux dormir. Respectez les heures normales de sommeil. Ne perturbez pas votre cycle circadien par une envie de voir les dernières actualités de votre réseau d’abonnés sur Facebook ou de voir le dernier épisode de votre série préférée sur Netflix à des heures tardives. Favorisez une bonne qualité de sommeil en cessant de vous coucher à des heures improbables.  Idéalement, vous devriez avoir éteint vos écrans 1h avant le coucher et plutôt lire un livre papier ou écouter de la musique douce avant de vous endormir. Si vous faites cela de manière quotidienne, votre attention connaîtra une nette amélioration. 
  2. Ensuite, essayez de ne pas passer trop de temps devant votre écran de smartphone. Privilégiez seulement les tâches utiles à effectuer via votre smartphone et quand vous avez du temps libre dans la journée, au lieu de défiler sur votre écran de smartphone à la recherche de la prochaine distraction, allez plutôt vous recharger dans la nature en vous baladant dans des parcs, des jardins ou dans la forêt. Si vous faites cela de manière régulière, votre corps vous en remerciera, et votre smartphone aussi, car vous n’aurez plus à le charger si souvent ! Votre corps sera moins fatigué, votre appareil aussi ! 
  3. Apprenez également à vous organiser dans vos tâches. Les experts sont unanimes : le multitâche est un mythe. Votre cerveau ne peut effectuer qu’une seule tâche à la fois. Organisez vos tâches de la plus importante à la moins importante. Votre cerveau aime l’ordre. Organisez aussi votre espace de travail de manière à éliminer toutes les données inutiles qui le saturent. Mettez seulement celles qui sont nécessaires et éliminez les autres. 
  4. Dernier point, mais non le moindre, ne consommez pas toutes les informations qui vous sont suggérées de part et d’autre, sur Internet comme dans la vraie vie. Trier-les en fonction de ce que vous considérez comme les plus utiles et omettez les autres. Vous y gagnerez en amélioration de votre attention et de votre taux de concentration.

Voilà pour notre thématique d’aujourd’hui. Je vous invite à liker et partager cette vidéo autour de vous en invitant les personnes qui comptent pour vous à savoir comment elles peuvent elles aussi améliorer leur taux d’attention. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *