Retour

L’impact des écrans

14
April
2023

Dans une précédente vidéo, nous avons vu que l’attention est la base de l’apprentissage. J’ai parlé du fait que que cette ressource si précieuse est pourtant aujourd’hui en baisse parmi la population. J’ai évoqué plusieurs facteurs qui entrent en jeu dans la baisse actuelle de l’attention et qu’un de ces facteurs est l’impact des écrans que nous utilisons au quotidien sur notre cerveau ! Aujourd’hui, je vais me pencher plus spécifiquement sur cette question des écrans en vous parlant plus particulièrement des effets nocifs de leur utilisation immodérée sur la santé neurologique et comment s’en prémunir.

Commençons par un peu d’histoire ! C’est-à-dire par l’évolution de nos rapports aux écrans au cours des décennies. En effet, notre relation avec les écrans s’est faite principalement en trois étapes majeures. De manière globale, elle a commencé dans les années 60 par l’apparition de la télévision grand public. Aujourd’hui, quasiment tous les foyers ont au moins un téléviseur chez eux. Ensuite, est venue l’utilisation des ordinateurs personnels depuis les années 80 et je me rappelle des premiers jeux vidéos avec Tetris et Arkanoïd. Quasiment tous les étudiants et les professionnels de tous secteurs ont aujourd’hui au moins un ordinateur personnel. Puis nous avons commencé à utiliser les écrans tactiles en masse avec la sortie des smartphones et des tablettes numériques à écrans tactiles dans les années 2010.

Au cours de ces dizaines d’années, nous sommes passés d’une relation plutôt espacée à une relation beaucoup plus rapprochée avec les écrans. Cela n’est pas sans impact sur notre organisme, notamment notre cerveau. Certaines fonctions cognitives comme l’attention et la concentration peuvent en être affectées. Il y a principalement trois causes qui sont à l’origine de ces dérèglements :

  1. Premièrement, le multitâche qui consiste à tenter de faire plusieurs choses en même temps, comme réviser ses cours e-learning sur XOS tout en jetant un œil sur Instagram ou regarder deux écrans à la fois.
  1. Deuxièmement, le fait d’être bombardé d’informations comme les actualités qui sont diffusées en masse sur Twitter ou les publicités ciblées qui sont montrées quasiment à chaque défilement sur Facebook.
  1. Troisièmement, celui d’être interrompu fréquemment dans son travail par exemple par des appels entrants ou des notifications entrantes sur son smartphone pile au moment où nous sommes en train de lire un article qui nous intéresse sur Stratégies News.

Conséquences

Les capacités cognitives, l’aptitude pour l’enchaînement des tâches et l’intégration des connaissances s’en trouvent modifiées.

Tout cela perturbe le cycle d’apprentissage sachant que l’attention qui permet une intégration des informations utiles par notre cerveau est la première étape de ce cycle d’apprentissage.

Que faire pour résoudre le problème ?  La solution est simple : il faut réduire le temps passé devant les écrans. En effet, les professionnels de la santé recommandent de limiter le temps passé devant les écrans à deux heures par jour. Pour la plupart d’entre nous, cette éventualité reste pourtant très peu probable. Je vais donc vous proposer des solutions simples qui vont vous aider à contourner le problème posé par une exposition excessive aux écrans :

  • Vous pouvez prendre une pause d’écran de 15 à 30 minutes toutes les 2 heures. Votre cerveau et plus précisément vos neurones sont des éléments très importants qui jouent un rôle crucial dans votre processus d’apprentissage et de mémorisation.  Il est donc important de les reposer afin d’optimiser leur performance.  
  • Vous pouvez également suivre la règle du 20-20-20. C’est une technique très simple qui consiste à prendre 20 secondes de temps d’arrêt, pour regarder 20 pieds au loin, toutes les 20 minutes. C’est-à-dire que toutes les 20 minutes d’utilisation d’un écran, vous devriez, pendant 20 secondes, regarder à 20 pieds, c’est-à-dire un peu plus de six mètres devant vous. Pour réussir cette pratique avec succès, je vais vous montrer quelques astuces :
  • Ne programmez pas une alarme toutes les 20 minutes. Soyez juste conscient du temps qui passe en regardant l’heure au loin.
  • Prenez une pause de votre écran en bougeant. Allez boire de l’eau, du thé, du jus de fruits frais ou allez simplement vous poser dans un coin tranquille des environs.
  • Au lieu de tout le temps interagir avec vos collègues par e-mail ou via des plateformes digitales dédiées, préférez discuter directement de vive voix avec eux.
  • Fermez vos écrans pendant les temps d’attente comme lorsque vous êtes dans les transports en commun ou dans la salle d’attente de votre dentiste et profitez-en pour reposer vos neurones.

Et vous quel est votre rapport aux écrans ? Indiquez-moi en commentaire le temps journalier que vous passez sur un écran. Je serais heureux de recueillir vos idées.